Mes recommandations sur l'utilisation des huiles essentielles pour les enfants


(Texte originalement publié sur le blogue Pour l'amour des enfants)

Depuis quelque temps, dans le cadre de ma pratique en santé naturelle, je m’intéresse beaucoup aux huiles essentielles. Et comme la santé des enfants est mon dada, il allait de soi que je me questionne sur l’utilisation des huiles essentielles pour les enfants! C’est là que j’ai découvert tout un univers de contradictions… les huiles essentielles sont extrêmement populaires depuis quelques années, ce qui fait qu’on entend et qu’on lit un peu n’importe quoi… notamment les fameuses anecdotes du genre « j’en ai donné à mon enfant et il n’est pas mort! ». Je comprends qu’il soit difficile de s’y retrouver, à travers ces anecdotes, les mauvaises interprétations ou traductions, et les compagnies qui n’ont pas toutes le même discours, certaines préférant un discours plus prudent que d’autres… Alors, me voici à essayer de vous aider à vous y retrouver un peu!

D’abord, je n’insisterai jamais assez sur le fait que les huiles essentielles sont extrêmement puissantes. Une seule goutte d’huile essentielle équivaut à 15 à 40 tasses de tisane de plantes médicinales, ou encore à 10 cuillères à thé de teinture-mère. Dans une seule petite bouteille de 5 ml, vous avez l’équivalent d’un champ de plantes au complet. C’est pour cette raison qu’il faut y aller avec prudence lorsqu’on utilise les huiles essentielles, et encore plus particulièrement pour les femmes enceintes et les enfants.

Alors, le principe de précaution de base pour les femmes enceintes : les huiles essentielles ne devraient pas être utilisées autrement qu’en diffusion, sauf sous les conseils d'un professionnel. Elles sont à éviter complètement par voie topique durant le premier trimestre, l’huile essentielle traversant, la voie placentaire, et l'ingestion orale devrait aussi être évitée pendant toute la grossesse. Certains mélanges pourraient convenir en massage après le premier trimestre, mais il est fortement recommandé de le faire sous les conseils d’un professionnel qui s’y connaît en aromathérapie pendant la grossesse.

De façon générale, pour tout le monde, la grande majorité des huiles essentielles sont trop concentrées pour être appliquées directement sur la peau. Il est donc primordial d’utiliser une huile de transport (huile d’avocat, huile d’amande douce, huile de coco ou autre huile végétale). De plus, les huiles végétales renforcent l’efficacité des huiles essentielles, aidant ces dernières à se transporter dans le corps. On croit souvent à tort qu’une huile essentielle sera plus efficace si on la prend oralement… c’est le contraire, en fait. La façon la plus rapide et la plus efficace pour profiter des bienfaits d’une huile essentielle, c’est en application externe, autour du nombril ou vis-à-vis un organe. L’application sous les pieds est une façon efficace, car on touche ainsi à tous les organes, et c’est la plus sécuritaire.

AUCUNE huile essentielle ne devrait être donnée par voie orale aux enfants. L’idéal, avec les enfants, c’est d’utiliser les huiles essentielles en diffusion dans une pièce (sans fermer la porte si vous diffusez dans une chambre), ou en massage sous les pieds, diluées dans une huile végétale. Il est recommandé d’agir avec discernement ou d’éviter les huiles essentielles chez les enfants de moins de 2 ans, et leur utilisation est à éviter chez les bébés de moins de 3 mois.

On me demande souvent si c’est « moins dangereux » de mettre les huiles essentielles dans le bain. En fait, cela peut être très irritant pour la peau si l’huile essentielle n’est pas diluée! Les huiles essentielles ne se diluent pas simplement dans l’eau. Avant d’en mettre dans le bain, il faut les diluer dans un transporteur soluble, comme de la glycérine végétale ou une huile végétale, de la même façon que si on les utilisait par voie externe sur la peau.

Bref, de façon générale, pour les enfants, les huiles essentielles devraient uniquement être utilisées en diffusion ou en massage (idéalement sous les pieds chez les très jeunes enfants). Les huiles essentielles doivent être gardées loin du visage et des yeux de l’enfant. L’ingestion et l’inhalation directement sous le nez avec les mains « en coupe » ne sont pas recommandées pour les petits.

Enfin, une dernière question que je reçois souvent concerne l’huile essentielle d’eucalyptus, car tout semble se contredire à son sujet, puisqu’il en existe plusieurs variétés! La raison pour laquelle l’huile essentielle d’eucalyptus est souvent déconseillée est la présence de 1,8-cinéole, ou eucalyptol, qui serait un composé toxique. En réalité, seules des doses orales très élevées sont effectivement toxiques, et l’inhalation nasale devrait être évitée chez les enfants, tout comme il est préférable d’éviter de mettre l’huile essentielle près du visage des bébés et des enfants de moins de 10 ans… ce qui ne veut pas dire que l’eucalyptol est automatiquement dangereux pour les enfants. Et contrairement à ce que plusieurs prétendent, l’eucalyptol est présent autant dans l’Eucalyptus radiata que l’Eucalptys globulus (pas tout à fait le même pourcentage, mais il n’y a pas une grande différence). Le vrai principe de prudence, avec l’eucalyptus, est le même que pour toutes les huiles essentielles utilisées avec les enfants : pas dans la bouche, loin du visage, et diluée dans une huile végétale pour des massages idéalement sous les pieds. Il est aussi généralement préférable d’utiliser l’huile essentielle d’eucalyptus dans un mélange d’huiles essentielles et non seule… Pour la majorité des huiles essentielles, une utilisation en synergie sera plus efficace et plus sécuritaire.

En résumé, si vous vous limitez à la diffusion d’huiles essentielles, la très grande majorité des huiles essentielles seront tout à fait sécuritaires pour vos enfants! Par voie topique, certaines conviennent mieux aux enfants, demandez l’aide d’un conseiller ou d’une conseillère en aromathérapie ou consultez les ressources citées ci-dessous.

Quelques ressources pour vous renseigner :

L’aromathérapie pour les enfants et les femmes enceintes, par Michel Turbide

Soigner ses enfants avec les huiles essentielles, Danièle Festy

Essential Oils Safety : A Guide for health care professionals, par Robert Tisserand et Rodney Young

http://naturopathicpediatrics.com/2014/09/08/essential-oil-safety-danger-essential-oils-seizures-children/

https://aromaticstudies.com/is-eucalyptus-safe-for-children-part-i/

https://www.youtube.com/watch?v=cw2u9PSRA4I&feature=youtu.be

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square